Image Biométrie voix : une méthode d'identification en essor

Biométrie voix : une méthode d'identification en essor

Biométrie voix : une méthode d'identification en essor

Les grandes enseignes ont remarqué le potentiel de la biométrie par la voix. Acheter en ligne, faire une transaction ou consulter le solde de son compte par un simple son vocal semble irréel. Cependant, la modernisation des appareils d'authentification a permis de faire un grand pas vers une sécurité de haut niveau. Pour en apprendre un peu plus sur le sujet, voici quelques éclaircissements.

Une voix pour une identification sécurisée

L'utilisation de la biométrie fait souvent planer le doute, le système est pourtant basé sur des faits qui sont propres à chaque individu et infalsifiables. En effet, il faut savoir que la biométrie vocale est tirée de la biométrie comportementale. Ce système permet de déterminer les spécificités de chaque individu par rapport à son comportement. Presque comme une empreinte, la voix est une sorte de signature basée sur la manière et l'attitude de chaque personne.

Ce sont ces spécificités que les appareils biométriques enregistrent et comparent, pour authentifier une identité par la voix. Il est improbable de trouver deux personnes avec une voix qui se ressemble, même si la consonance est pareille. De plus, même si la voix peut changer selon l'humeur ou l'état de santé, il est toujours possible de décrypter une intonation ou une mesure, qui confirme l'identité de l'individu. Ni un mal de gorge ni une contrariété n'entraveront donc une vérification vocale.

Parler pour valider

Pour fonctionner, la reconnaissance vocale se fait grâce à un appareil biométrique qui mesure la résonance, le rythme et l'intensité de la voix. Ce procédé s'utilise actuellement pour accéder à un compte bancaire, pour valider un achat en ligne ou pour ouvrir une porte sécurisée. Généralement, pour prouver l'identité du demandeur, ce dernier reçoit un appel téléphonique du prestataire qui lui prie de s'identifier vocalement et de le confirmer ultérieurement avec un code.

Ce déroulement peut changer selon le cas. Mais grâce à ce genre d'appel, chaque personne est certifiée et en cas de non-conformité, la demande est rejetée. L'appareil servant à la biométrie vocale est très facile à utiliser et ne coûte pas trop cher. C'est un grand avantage qui pousse les entreprises à l'adopter et à s'adresser à des sociétés spécialisées en biométrie. Faisant partie de ces sociétés, Semlex group, dont le PDG est Albert Karaziwan, fournit différents types d'appareils biométriques capables de répondre aux besoins de ses clients.

Enregistrement et imitateur rejetés

La voix est irrégulière, elle s'appuie sur le comportement et le caractère. Il est impossible d'avoir le même ton de voix deux fois d'affilée. C'est pour cette raison que les enregistrements sont rejetés. Si un hacker réussit à s'introduire illégalement dans l'ordinateur, ce qu'il obtiendra ne servira à rien. Même si le propriétaire du compte prononce le même mot, le son n'est pas réutilisable.

Il en est de même pour les imitateurs, même si certains sont très doués. Il est impossible qu'ils aient le même timbre que le propriétaire. Après comparaison, il est facile de repérer par la biométrie de la voix les concordances inégales. La biométrie vocale est donc un atout qui fait son essor dans le domaine de la sécurité biométrique. Dans un monde où les appropriations illégales sont fréquentes, ce modèle de protection est une prédilection. Sachant que la défense de l'identité est primordiale pour tous, Albert Karaziwan lutte contre la falsification en s'investissant à travers Semlex dans la technologie biométrique.

Autres Sujets

Biométrie iris : l'Inde adopte cette technologie !

Publié le 24/05/2018
La biométrie est un système d'identification des personnes via ses caractères biologiques qui les rendent uniques. Traditionnellement, l'empreinte...